Moralisation de la vie politique

Publié le par steph

5621434-cahuzac-paria-en-fuite-oblige-de-dormir-dans-sa-voi.jpg L'affaire Cahuzac a choqué le monde politique mais aussi les citoyens attachés au respect des valeurs dans notre République. J'ai été choqué, en colère comme militant socialiste mais aussi (et surtout) comme citoyen !

 

J'ai attendu avant d'écrire sur le sujet parce que je crois qu'il était important de ne pas réagir à chaud et de prendre le temps de la réflexion. En effet, au delà de l'affaire Cahuzac, c'est de la moralisation de la vie politique en général qu'il est désormais question.

 

Avant d'évoquer des pistes de réflexion, je veux d'abord condamner les propos de l'UMP de Jean François Copé. Je trouve invraissemblable les attaques sur l'immoralité de la gauche de la part de ceux qui n'ont jamais condamné les actes délictueux dans leur propre camp !  Dès l'ouverture d'une enquête, François Hollande a démissionné Jérôme Cahuzac et tous les dirigeants socialistes ont condamné ses actes. Quel changement avec les pratiques de l'UMP qui jamais n'a condamné les Tibéri, Balkany, Woerth, Sarkozy ou encore aujourd'hui Guéant ! Pire, Jean François Copé et ses amis continuent à soutenir ces élus condamnés ou ayant une "affaire" en cours... Honte à eux !

 

François Hollande a eu raison de prendre la parole rapidement et de faire des propositions pour une République Irréprochable. Je suis en accord avec ses mesures et je crois sincèrement qu'il faut agir vite et de manière efficace !

 

Faut-il publier le patrimoine des parlementaires ? Voilà la question qui agite le monde politique ces derniers jours... Et pourtant cette question est bien secondaire ! Si cette mesure avait été la règle, Jérôme Cahuzac aurait-il déclaré son compte en Suisse ? Je ne le crois pas ! La question n'est pas le patrimoine des parlementaires mais de savoir s'il y a eu enrichissement personnel durant le mandat suite à des conflits d'intérêts ou de la corruption. Publier les patrimoines ne servira pas à grand chose. En revanche, mettre en place une commission de contrôle efficace et indépendante me semble une mesure plus appropriée !

 

Prévenir plutôt que guérir...

 

Les citoyens sont plus que jamais suspicieux vis à vis de leurs élus. Et pourtant il faut dire que l'immense majorité d'entre eux sont honnêtes et donnent de leur temps au service des autres.

 

Il est donc urgent de donner des signes clairs. Je pense sincèrement qu'une des manières d'éviter de manière efficace les conflits d'intérêts ou la corruption est le non cumul des mandats simultanés et dans le temps !

 

Non Cumul des mandats ! Les situations de cumul sont propices aux tentatives d'arrangements entre amis... Comment un parlementaire peut "laisser de coté" des appels du pied venant d'une commune dont il est Maire ? Comment un parlementaire peut il légiférer sereinement quand les textes de lois ont des incidences directes sur la vie d'entreprises de sa circonscription ? C'est l'intérêt général qui est ici en jeu ! Je suis favorable au mandat parlementaire unique ! Au delà des questions de moralisation, qui peut penser qu'un parlementaire exerçant pleinement son mandat a le temps de faire autre chose ? De même, qui peut croire qu'il est en capacité d'exercer une autre profession de manière sérieuse ? Peut être que l'indemnité unique serait une manière d'arriver au mandat unique...

 

Non Cumul dans le temps ! Être élu, c'est donner de son temps à un moment donné de sa vie pour la collectivité et l'intérêt général. Je crois qu'une autre réponse à la question posée est de mettre fin au carriérisme à outrance de bien des élus ! Est-il normal d'être élu ou collaborateur d'élu toute sa vie ? Quel décalage avec la vie réelle où chacun est amené à changer de profession, le tout en gagnant bien moins que nombre de cumulards ! Les citoyens sont aussi suspicieux à force de voir toujours les mêmes vouloir toujours plus de postes : "la place doit être bonne" entend on souvent... Je pense qu'il ne serait pas ridicule que chacun ne puisse être élu plus d'un certain nombre d'année dans sa vie (20 ans, 25 ans ???). J'ouvre là un autre débat mais cela éviterait aussi les "barronnies locales" propices aux tentatives diverses... Sans compter que cela sera aussi favorable à la diversité des élus et à une meilleure représentativité des milieux socio-professionnels.

 

Il existe bien d'autres manières de lutter pour une République irréprochable mais il est maintenant temps de donner des signes clairs aux citoyens... Des signes clairs... Avant qu'il ne soit trop tard !


Publié dans Actu nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Basset Louis 07/05/2013 13:40


Bravo pour ton intervention, il y a encore beaucoup de boulot pour une république irréprochable, des élus proches des électeurs, des électeurs aui attendent dees compte rendu de l'action des
leurs représentants qui ne viennent jamais... et bien d'autreds points qui laissent à désirer. Bon courage. Louis